Le Comité

Qui sommes-nous ?

Le Comité consultatif Femmes en développement de la main-d’œuvre (anciennement Comité aviseur Femmes en développement de la main-d’œuvre) a pour mandat de promouvoir et d’appuyer l’intégration des femmes sur le marché du travail ainsi que leur maintien en emploi.

Le Comité consultatif Femmes en développement de la main-d’oeuvre (CCF) fait partie intégrante du réseau de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT).

Un mandat axé sur les femmes

Pour réaliser son mandat, le Comité consultatif Femmes collabore à la définition des problématiques des femmes en ce qui a trait à leurs difficultés d’intégration, de réintégration et de maintien en emploi.  Il formule des avis et des recommandations à la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale et à l’Agence Emploi-Québec, notamment en regard de la Stratégie d’intervention d’Emploi-Québec à l’égard de la main-d’oeuvre féminine et de la Planification stratégique de laCommission des partenaires du marché du travail.

Le Comité consultatif Femmes réalise également des études ainsi que des documents d’information portant sur les femmes et l’emploi. Pour mieux faire connaître les problématiques des femmes en regard du marché du travail, il fait des présentations sur une variété de thèmes reliés à son champ d’expertise, au sein du réseau de ses partenaires directs et des divers organismes concernés.

Une mission accomplie dans la concertation

Depuis le 1er avril 2016, le Comité consultatif Femmes poursuit sa mission dans la concertation en regroupant:

  • Les représentantes de 7 organismes spécialisés en développement de la main-d’œuvre féminine issus d’au moins 5 régions;
  • Les représentantes de 2 organismes en employabilité ou tables de concertation Femmes issus de régions éloignées ou non représentées;
  • Les représentantes de 3 organismes œuvrant auprès de groupes de femmes en situation de vulnérabilité;
  • Les responsables de la condition féminine de 4 centrales syndicales;
  • La représentante d’un organisme de défense collective des droits ;
  • La représentante d’un regroupement national des organismes en employabilité;
  • La représente de l’organisme mandataire, soit le Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail (CIAFT) ;
  • La représentante d’une membre ponctuelle désignée en fonction des objectifs du plan d’action du Comité.

Le Comité travaille aussi en collaboration avec les répondantes régionales de la condition féminine d’Emploi-Québec, les autres comités consultatifs ainsi qu’avec les comités sectoriels de main-d’œuvre (CSMO).