Politique gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes

Pour que l’égalité de droit devienne l’égalité de fait

La politique gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes, intitulée Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait a été lancée en décembre 2006. Par cette politique, le gouvernement entend continuer à traduire en actions concrètes les droits reconnus par les chartes québécoise et canadienne, les lois adoptées en matière d’égalité et les engagements internationaux.

Cette politique, qui trace la marche à suivre pour les dix prochaines années, s’accompagne d’un premier plan d’action d’une durée de trois ans, qui prévoit de nouveaux investissements de l’ordre de 24 millions de dollars.

Historique de la politique

Cette politique est le résultat d’une large consultation menée en 2005. En effet, le gouvernement du Québec a tenu des auditions, en 2005, dans le cadre d’une consultation sur l’avis du Conseil du statut de la femme intitulé « Vers un nouveau contrat social pour l’égalité entre les femmes et les hommes.»

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site du Secrétariat à la Condition Féminine (SCF).

 

Des actions en faveur de l’égalité en emploi

1. Un soutien financier pour favoriser la pleine autonomie économique des femmes

Plus concrètement, dans le cadre de cette politique, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale a  annoncé, en juin 2007, l’octroi d’une aide financière aux 15 organismes spécialisés en développement de la main-d’œuvre féminine présents sur le territoire québécois (en plus des budgets consentis pour le financement des ententes de services avec ces organismes). Cette aide prend la forme d’une subvention annuelle de 80 000 $ pour chacun des 15 organismes commu­nautaires sur une période de trois ans (2007-2008, 2008-2009 et 2009-2010), effectuée grâce au Fonds québécois d’initiatives sociales, pour un total de 3,6 M$. En plus de ce financement, un nouvel apport budgétaire de 2,7 M$ a été annoncé en janvier 2007 par le Ministère pour la période de 2007 à 2010. Cet investissement est prévu pour le développement de projets visant exclusivement les femmes, soit :

  • des interventions auprès de 300 nouvelles participantes éloignées du marché du travail en vue d’améliorer leur condition économique, dans le cadre du volet Devenir des programmes d’aide et d’accompagnement social (PAAS);
  • le renforcement des activités de certaines ententes de service liées à un secteur non traditionnel;
  • des interventions à l’intention des femmes autochtones vivant hors réserve.

2. L’analyse différenciée selon les sexes, un éclairage essentiel des politiques et des décisions gouvernementales

La politique confirme aussi la volonté gouvernementale de poursuivre les projets pilotes d’analyse différenciée selon les sexes (ADS), d’implanter progressivement cette approche au sein de l’appareil gouvernemental et d’assurer la formation à l’ADS des gestionnaires et des autorités de l’État ainsi que des personnes qui conçoivent des politiques.

Pour en savoir plus sur l’ADS :